L'Orvet Fragile


(Anguis fragilis)



Morphologie

L’orvet Fragile est un lézard apode, sans pattes, de la famille dans anguidés. On le trouve dans tout l’Europe, à l’exception de certains pays comme l’Irlande ou encore l’Islande, jusqu'à 200 mètres d’altitude et principalement dans des lieux frais et humides. En général Il se cache sous les pierres et sous d’autres types de débris.


Bien que souvent confondu avec un serpent, l’orvet fragile n’en est pas un, en effet ce dernier et un lézard apode qui contrairement au serpent possède des paupières et un coup mobile. Il peut également cligner des yeux dont les pupilles sont rondes. La tête de L’orvet Fragile et arrondi avec un museau conique et possède des ouvertures tympaniques. Contrairement aux serpents, ils ne peuvent pas déboiter leurs mâchoires et ne peuvent donc par conséquent pas manger de grosse proie mais seulement des petites.


D’une longueur allant de 20 cm à 50 cm, le corps est recouvert de 20 à 30 rangs d’écailles lisse et brillant qui sont intriqués, c’est-à-dire qu’elles sont disposées en croisant et recroisant. Le ventre et plus pal que le dos. Celui-ci présente des taches bleues chez les mâles qui sont de couleur gris clair, tandis que les femelles et les jeunes de couleur gris/brun eux présentent des bandes sombres sur le dos.

 


L’orvet fragile à la faculté d’autotomie, c’est le fait de pouvoir ce séparé volontairement d’une partie de son corps comme par exemple de sa queue pour échapper à un prédateur, ce qui est le cas pour l’orvet fragile. Cependant la nouvelle queue serra plus courte que la précédente et ne pourra plus être perdue.

 

Comportement

 

L’orvet fragile est actif pendant le jour et au crépuscule, contrairement aux de nombreux reptiles il ne se chauffe que rarement au soleil, sauf certaines femelles lorsqu’elles sont pleines. Il évite d’ailleurs le soleil. Plutôt craintif il se cache lors de ces sorties.

 


Il a la capacité d’autotomie 
(voir Morphologie). 
. L’hiver il hiverne dans des galeries ou des terriers de rongeur abandonné. L’orvet fragile et totalement inoffensif.

Régime Alimentaire

 

L’orvet fragile et carnivore et se nourrit d'insectes lents, de limaces, de vers de terre et parfois de petits lézards. Il maintient fermement sa proie dans sa bouche avant de l’avaler.

Reproduction

 

L’orvet fragile est ovovivipare, c'est-à-dire que les ouf incubent et éclosent dans le ventre de leur mère. Ce pour cela que les œufs contiennent des petits parfaitement formés qui sortent de leurs coquilles à peine quelques heures après leurs sorties de la mère.

 


Cette dernière peut pondre de 3 à 12 œufs. La maturité sexuelle st atteinte a 3 ans. L’accouplement a généralement lieu entre octobre et Avril et la période de gestation est de 3 mois.

Répartition

 

Référence

 


Fiche Découverte similaire:

Écrire commentaire

Commentaires : 0